Le coeur d'un piano

Le ShowRoom

9 Rue Henri Barbusse, 38600 Fontaine
07 82 82 23 63
Heures d'Ouverture
lundi Sur rendez-vous
mardi 14:00–19:00
mercredi Sur rendez-vous
jeudi Sur rendez-vous
vendredi 14:00–19:00
samedi 09:00–17:00
dimanche Fermé
Disponible 7j/7 sur rendez-vous

Terminologie du piano

Piano d’étude : il s’agit d’un piano « doit » mais peu onéreux (entrée de gamme), au meuble à l’esthétique non recherchée. Instrument parfois de bonne qualité mécanique mais de peu d’intérêt sonore (interprétation et nuances).

Piano droit : il prend peu de place par sa structure (plan de cordes à la verticale). Sa qualité sonore est parfois hautement intéressante. Les cordes sont croisées et préservent ainsi une puissance sonore (de par la longueur des cordes) couvrant aisément une surface allant jusqu’à 30 m². La hauteur du piano implique de plus grandes dimensions des cordes, table d’harmonie: le timbre en sera d’autant pus profond et riche. Le piano droit présente de bonnes disponibilités acoustiques à partir de 1,20m de hauteur.

Piano à queue : le plan de cordes est à l’horizontale, le piano est de plus en plus grand (de 1,40 à 3 m pour les pianos de concert) et de plus en plus lourd et imposant ( de 250 à 600 kg).

Fonctionnement d’un piano

Mécanique : il s’agit du moteur de l’instrument. La mécanique comprend les marteaux, les chevalets, les bâtons d’échappement, les queues de cochon, les lanières, les étouffoirs, etc…

Clavier : c’est le volant de l’instrument. Le piano se commande du bout des doigts. Les pièces impliquées: les touches, les mortaises, la capsule, le pilote (bout de touche), etc…

Structure : enveloppe et partie vibrante de l’instrument avec commande aux pieds: la table d’harmonie et ses cordes accrochées au cadre de fonte imbriqué au sommier, des pédales sur le fond de socle qui commandent à la mécanique des effets sonores.

Rôle des principales pièces du piano

Principe du mécanisme : le bout aval de la touche enfoncée oblige le chevalet à monter et ainsi, le bâton d’échappement propulse le marteau venant frapper la ou les cordes (1 à 2 pour les basses, 3 pour les médiums /aigus). Une fois arrivé à proximité des cordes, le bâton s’échappe vers l’arrière tandis que le marteau tape les cordes.

(1) sommier de chevilles
(2) cheville de sommier
(3) agrafe
(4) vis du support de mécanique
(5) corde
(6) garniture d’étouffoir
(7) lame d’étouffoir
(8) noix de marteau
(9) rail central ou sommier de mécanique
(10) levier de soulèvement (pédale forte)
(11) cuillère d’étouffoir
(12) touche
(13) pilote de touche
(14) chevalet
(15) poussoir d’échappement
(16) bouton d’échappement
(17) levier d’échappement
(18) tête d’attrape marteau
(19) contre-attrape
(20) barre de repos des marteaux
(21) tête de marteau

(http://fr.wikipedia.org)

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à nous contacter