Entretien de votre Piano

Le ShowRoom

9 Rue Henri Barbusse, 38600 Fontaine
07 82 82 23 63
Heures d'Ouverture
lundi Sur rendez-vous
mardi 14:00–19:00
mercredi Sur rendez-vous
jeudi Sur rendez-vous
vendredi 14:00–19:00
samedi 09:00–17:00
dimanche Fermé
Disponible 7j/7 sur rendez-vous

Quand faire accorder son piano ? A quelle fréquence le faire accorder ?

Opérations habituelles:

Pour que votre piano reste un investissement sûr, il faut le considérer comme s’il s’agissait d’un véhicule automobile devant régulièrement « subir » un contrôle technique.

  • Accord : à effectuer tous les ans, une à deux fois selon contexte atmosphérique.
    Prix de l’accord. Piano droit : 95€, piano à queue : 110€, frais de déplacement inclus dans un rayon de 20km autour de Grenoble.
    L’accord consiste en la mise en tension des cordes au La 442 Hz, ce qui augmente la charge de plusieurs tonnes. Prévoir un nouvel accord si l’instrument n’a pas été révisé depuis plus de deux ans.
    En effet, le piano est constitué à 80% de bois, matériau sensible et en perpétuel activité; donc il subit toutes les variations de température et d’hygrométrie (chauffage urbain l’hiver – humidité forte et chaude l’été).
  • Réglage du toucher : par action sur les « pilotes », on obtient un toucher précis et égal sur toute l’étendue du clavier (bout de touche).
  • Harmonisation du piano : vise à travailler sur les marteaux afin d’obtenir un timbre équilibré et une sonorité homogène. En effet, à force de travail, les marteaux s’usent : il faut les poncer, les piquer, ou les regarnir de feutre s’ils sont trop abîmés.

Réparations autres (liste non exhaustive) :

  • Cordes rouillées: elles ont perdu leur élasticité et donc leur éclat sonore d’origine, il faut les remplacer.
  • L’emplacement des chevilles s’est agrandi (usure du bois): le démontage complet doit s’effectuer afin de remplacer les chevilles d’origine par de nouvelles, plus grosses.
  • Table d’harmonie fendue: suite à un déménagement, ou à un taux hygrométrique trop faible. En effet, une perte importante des harmoniques du piano s’en ressent. Il faut démonter les cordes, voire les chevilles, déposer le cadre afin de reboucher les fentes en collant des flipots de bois sur la table.
  • Barreaux de la table d’harmonie décollés: les vibrations parasites peuvent être importantes, il faut les recoller.
  • Mortaises: en cas de jeu latéral et autres, un bruit de clavier ainsi qu’une mauvaise précision du toucher en découle; il faut changer les casimirs de feutre rouge et contrôler les axes du clavier.
  • Axes de mécanique: à force d’usure, le casimir (feutre) de l’axe prend du jeu, le marteau claque et frappe à-côté de sa position initiale. En cas de forte hygrométrie et/ou manque d’utilisation du piano, les axes se coincent, les marteaux ne reviennent pas. Un démontage et contrôle individuel de chaque axe est à envisager, il faut les nettoyer un par un.

Comment le placer dans une pièce ?

Le piano est un instrument fait de matériaux qui bougent selon les variations de température et d’hygrométrie. Il est donc idéal de:

  • Le placer contre un mur (en laissant 2 cm pour que l’air puisse passer),
  • L’éloigner d’une source de chaleur (radiateur, cheminée),
  • Ne pas le mettre en courant d’air (hall d’entrée, porte fenêtre).
  • Les mezzanines sont aussi déconseillées à cause des trop grosses variations de température et d’hygrométrie.

Le degré d’humidité idéal: entre 45% et 55% :

  • Trop d’humidité fait gonfler le bois et le déforme, rouille les parties métalliques, engendre la pourriture des pièces en feutre, entraîne le blocage de la mécanique et le désaccord du piano (dû à la variation de la table d’harmonie).
  • Trop d’air sec contracte le bois et le fragilise en provoquant des fissures dans le sommier et la table d’harmonie. D’autre part, les touches et axes prennent du jeu et claquent, des pièces se décollent, les chevillent ne tiennent plus dans le sommier – et l’accord s’en ressent évidemment.

La température idéale: entre 15° et 25°.
En règle générale, un piano accepte mieux le frais. Les grosses chaleurs ne lui conviennent pas du tout; l’accord ne tient plus car l’acier se dilate.

Comment insonoriser une pièce ?

Grâce à de petites astuces, il est aisé d’améliorer sensiblement votre confort auditif et celui de vos voisins. Evitez de poser le piano directement sur du carrelage (effet « hall de gare »). Préférez de la moquette ou du parquet, au besoin placez une thibaude (revêtement de sol en caoutchouc) puis un tapis sous le meuble. On peut aussi intercaler un tissu capitonné au dos du piano, entre l’instrument et le mur (couvertures, plaques phoniques).
D’autres solutions existent, mais beaucoup sont très onéreuses! Comme un caisson par exemple…

Comment nettoyer son piano ?

En surface : si le piano est ciré, passer de la cire avec un chiffon doux. Sur du polyester, préférer un chiffon sec. On peut rajouter un polish spécial piano pour lustrer le meuble et le faire briller.
Pour le clavier : un chiffon légèrement humide fera l’affaire. Pour les plus grosses taches, utilisez l’alcool ménager à la place de l’eau.
Pour l’intérieur du piano : il est conseillé de l’aspirer tout les 5 ans minimum, ainsi que de souffler la mécanique à l’aide d’un compresseur – mais attention, cela nécessite l’intervention d’un professionnel.

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à nous contacter